Contact us: +33 981 610 071

Préparation physique, quel rôle dans la performance?

July 11, 2015

 

Quel est le rôle du préparateur physique (PP)? Un rien provocateur, je dis souvent que mon rôle est de parfaire la technique de mes athlètes, dans les conditions les plus poussées imposées par les standards de performance désirés. Ceci est propre à confusion quant à la traditionnelle répartition des rôles entre PP et entraîneurs, mais c'est ainsi une manière de lancer le débat avec des entraîneurs de disciplines sportives qui définissent leur rôle d'une façon très proche de celle ci.

 

Le rôle du PP en sport collectif se définit assez aisément. Les entraîneurs ont beaucoup de travail dans l'analyse et l'enseignement tactique du mouvement général ainsi que des habiletés spécifiques qui en permettent la bonne exécution. Cependant dans des disciplines comme l'athlétisme, la ligne est moins claire. Les 'qualités physiques' et techniques sont si intimement liées qu'il paraît difficile de les séparer. En course à pied par exemple, que fait un entraîneur d'athlétisme sinon développer les qualités d'accélération, de vitesse, d'endurance, résistance etc... ? N'est-ce pas exactement le rôle du PP au sein d'un club de rugby ? De foot ? Ceci peut d'ailleurs expliquer que la plupart des premiers PP en sport collectifs ait été issus de l'athlétisme.

 

Pour éclaircir le débat je propose donc la définition suivante :

 

La préparation physique est l'enseignement, la pratique et la planification des moyens non spécifiques d'amélioration de la performance sportive.

 

Le PP a donc le même but que l'entraîneur, celui d'améliorer la performance.

 

La technique sportive.

 

Le fondement des méthodes vient de la définition donnée à la technique :

 

La bonne technique est la séquence optimale de contractions /allongements dans l'ordre, au rythme et à la vitesse appropriés à la réalisation d'un but intentionnellement préétabli.

 

En voici un schéma qui ne se veut ni exhaustif ni détaillé, mais qui tente de présenter de manière symbolique le processus et ses facteurs

 

 

 

 

 

          Selon le neurophysiologue Daniel Wolpert la raison d'existence du cerveau est la production de mouvements complexes. Le cerveau serait une machine qui fait des prédictions en fonction desquelles il organise le mouvement et, dépendamment du retour d'information sur le succès ou l'échec de l'action, l'ajuste pour en produire une autre. On voit que ces processus font appel à la mémoire, à la perception et au retour proprioceptif afférent.

 

Que fait l'entraîneur ? Le plus important ! c'est-à-dire fixer le point de départ, donner l'intention et le bon 'feedback', le bon retour d'information à l'athlète pour signifier à son cerveau ce qu'il faut mettre en mémoire, ce qu'il faut modifier la prochaine fois. (cercle jaune)

 

Que fais le PP ? Le reste ! c'est-à-dire donner les moyens à l'athlète de réaliser l'intention, influencer positivement tous les facteurs du recrutement qui produit la séquence optimale de contractions /allongements dans l'ordre, au rythme et à la vitesse appropriés à la réalisation d'un but intentionnellement préétabli. (cercle rouge)

 

Ainsi en tant que PP, notre tâche n'est pas de produire des développés couchés plus lourds ou simplement des détentes verticales supérieures mais de donner à l'entraîneur un athlète qui a les moyens de répondre à sa pédagogie, de façon à ce que la pratique spécifique produise les progrès spécifiques qu'elle est censée produire. Les enfants, à force de courir ne courent-ils pas plus vite ? Pourquoi en est-il autrement pour les adultes ?

 

Lorsque ce but-là est vraiment poursuivi, le reste n'est que méthode.

 

 

Please reload

Archives
Please reload

Recherche par mots clés
Suivez nous
  • Facebook Basic Square

Jerome Simian 2015

Créé avec Wix.com